La CENA souhaite un complément budgétaire de 805 millions

Le président de la CENA, Emmanuel Tiando a présenté devant la représentation nationale, un projet de budget de 1 milliard FCFA. Après avoir exprimé son inquiétude concernant le fait que le présent budget ne pourra permettra à la CENA de réaliser un certain nombre d’activités préalables à l’organisation du prochain scrutin, Emmanuel Tiando n’est pas passé par quatre chemins pour demander à la représentation nationale de plaider auprès  du Ministère des Finances afin qu’un crédit supplémentaire de 805 millions Fcfa soit accordé à la CENA.

«A partir de l’année 2019, nous entrons dans un nouveau cycle électoral et il nous faut mener des activités préparatoires à l’organisation de ces scrutins. Et ces différentes activités sont absolument nécessaires et c’est pour cela que nous avons demandé à la représentation nationale de nous appuyer pour que le ministère des finances accepte de nous accorder un crédit supplémentaire de 805 millions Fcfa pour nous permettre de mener ces activités qui sont absolument indispensables à l’organisation des prochains scrutins », a-t-il déclaré à cet effet.

Bien entendu, la représentation nationale a fait part de ses préoccupations quant au fonctionnement de la CENA, aux activités préparatoires à l’organisation des scrutins, à la nécessité d’avoir chaque année une prévision budgétaire pour pouvoir préparer la tenue des élections au lieu d’attendre le dernier moment pour solliciter ces crédits qui sont des crédits relativement importants. C’est dans cette logique que, la représentation nationale a exprimé son souci de voir la CENA s’organiser, d’être proactive, parce que selon les députés, « s’il n’y a pas de proactivité, nous risquons d’être surpris au dernier moment ».  Et face à cette inquiétude, Emmanuel Tiando affirme que la CENA ne peut être proactive que dans la mesure où elle disposera d’un certain nombre de ressources. « Si ces ressources n’existent pas, nous ne pouvons pas engager toutes les actions qui sont absolument nécessaires à la préparation des différents scrutins », a-t-il déclaré.

Pour conclure, il espère que la représentation nationale a pris bonne note de ces doléances afin que toutes les dispositions soient prises dans le cadre de la préparation des scrutins.

COMMUNIQUES

No Posts found.