Passation de charge entre la Cena et le Conseil Electoral

Les membres de la Commission Electorale Nationale Autonome (CENA) ont officiellement passé la main aux nouveaux membres du Conseil Electoral ce jeudi 15 juillet 2021 au siège de la CENA.
En jetant un regard rétrospectif sur le chemin parcouru depuis l’installation de son équipe, il y a sept ans, le président de la Commission Electorale Nationale sortant, Emmanuel Tiando a tenté de féliciter son équipe pour avoir relevé plusieurs défis. Mais, sans pour autant nier les insuffisances ni ignorer les difficultés rencontrées.
Parlant des défis, il a indiqué l’organisation de l’administration pour une Cena permanente, la tenue régulière et à bonne date des consultations électorales… Aussi, a-t-il fait savoir la professionnalisation et la modernisation de l’institution en charge de l’organisation des élections afin de la rendre plus apte à accomplir sa mission.
« Nous nous sommes aussi attelés au renforcement de la coopération et des échanges entre la Cena et les autres Organes de Gestion Electorale de notre espace sous régional et du monde ainsi qu’avec les institutions œuvrant à la promotion de la démocratie », a-t-il ajouté.
Malgré ces motifs de fierté et de satisfaction, le président Tiando a évoqué quelques difficultés rencontrées et des insuffisances qui ont jalonné ses sept années de gestion. En ligne de mire, il a souligné le problème crucial du siège de la Cena.
« Notre mandat prend fin et le vôtre commence. Vous venez ainsi prendre le relais pour poursuivre la mission républicaine que nous avons entamée. Comme vous le savez, cette mission consiste à organiser les consultations électorales à bonne date, dans la transparence, la crédibilité et la paix. Il s’agit d’une mission délicate, difficile et semée d’embûches. A ce propos, il me semble qu’à part la fonction de Président de la République, celle de gestionnaire des élections surtout dans nos pays africains, est probablement la fonction la plus contraignante et la plus périlleuse à tous points de vue. » Ainsi, a-t-il montré l’importance de la mission à la nouvelle équipe.
Face à la délicatesse de cette mission républicaine, il a formulé trois recommandations à la nouvelle équipe : « le respect des textes, la cohésion en votre sein et être à l’écoute de votre conscience ».
Mesurant la grandeur de sa nouvelle mission, Sacca Lafia, président du Conseil Electoral a reconnu les mérites de l’équipe sortante. « Sous votre leadership intelligent, vos collègues commissaires et vous-même aviez écrit les plus belles pages de l’histoire de la CENA permanente de notre pays », a t-il dit au président Tiando.
Pour lui, l’équipe en fin de mission constitue la cheville ouvrière sur laquelle, le Conseil Electoral va compter comme le dit un adage populaire : « C’est au bout de l’ancienne corde qu’on tisse la nouvelle ».
« Le Conseil Electoral sera votre parapluie, votre motivation, votre guide, votre accompagnateur dans la poursuite de la mise en œuvre des réformes en cours, notamment celle ayant trait au système partisan », a-t-il rassuré.
Il faut souligner que le personnel tient à l’amélioration de son statut. Par la voix de M. Wilfried Affognon, doyen d’âge des agents de l’institution, il a encore attiré l’attention de la nouvelle équipe sur ce sujet. Et ce, après avoir rassuré que le personnel est nourri du même engagement que par le passé pour servir la nouvelle équipe avec le même engagement, la même loyauté et la même détermination.
DIRCOM-AP/CENA

COMMUNIQUES

Publié le
Publié le
Publié le
Publié le
Publié le
Publié le
Publié le
Publié le
Publié le
Publié le

ARTICLES LES PLUS LUS

Sorry. No data so far.

FIN DE LA PREMIERE MANDATURE : RENCONTRE DES COMMISSAIRES AVEC LE PERSONNEL

Le Président Tiando et son équipe font leur au revoir au personnel.
A l’heure de la séparation, le président de la Commission Electorale Nationale Autonome (CENA), Emmanuel Tiando et le collège de commissaires ont adressé, ce mardi 13 juillet 2021 au siège de l’institution, leurs profonds remerciements et leurs sincères félicitations au personnel pour tant d’abnégation, de courage, de patriotisme et de sacrifices.
Ceci dans une ambiance conviviale empreinte des mots de reconnaissances pour tant de sacrifices à travers l’organisation de six élections qui se sont déroulées dans des conditions parfois très difficiles.
« Ensemble avec vous, nous avons engagé des actions novatrices pour rendre la CENA de plus en plus professionnalisée tant au niveau du renforcement des capacités des hommes que dans la définition et la mise en œuvre des stratégies d’actions pour une meilleure efficacité ». Ainsi le président Tiando s’est adressé à son personnel.
« A cet égard, notre grande innovation a été l’introduction de l’outil informatique dans le processus de gestion de nos élections. Ce qui a favorisé l’exécution diligente des activités électorales », a-t-il ajouté
De ce fait, a-t-il indiqué, « Nous pouvons nous féliciter d’être la première CENA au Bénin à réussir le tour de force de publier les résultats dans les délais assez courts ».
Pour les incompréhensions qui ont parfois jonché leur collaboration, le président de la CENA a présenté à chacun du personnel, au nom de toute son équipe en fin mission, leurs regrets pour ces réactions qu’il considère comme imputables à leur volonté de tendre vers la perfection en vue de la réussite de leur mission.
« Nous partons mais vos souvenirs resteront gravés dans nos mémoires comme des collaborateurs disponibles, fidèles et dévoués », a lâché le président Emmanuel Tiando pour dire leur au revoir au personnel.
En réponse, les agents de la CENA, tous debout ont dit : « Au revoir chers commissaires, nous vous souhaitons bonne santé et longévité.
Aussi, ont-ils, par la voix de leur porte-parole, Soulé Dogo, adressé leurs félicitations aux commissaires pour le courage et l’endurance dont ils ont fait preuve dans la conception et l’encadrement de toutes les tâches électorales exécutées au cours de leur mandat.
Cette première mandature de la CENA permanente prend fin ce mardi 13 juillet 2021.
DIRCOM-AP/CENA

COMMUNIQUES

Publié le
Publié le
Publié le
Publié le
Publié le
Publié le
Publié le
Publié le
Publié le
Publié le

ARTICLES LES PLUS LUS

Sorry. No data so far.

FIN D’ACTIVITE DE LA PREMIERE MANDATURE : LA CENA S’EVALUE

L’équipe de la première mandature de la Commission Electorale Nationale Autonome (CENA) en fin de mission s’emploie à laisser une boussole à son successeur. Dans cette vision, elle a organisé avec l’appui matériel de l’organisation internationale de la Francophonie, ce lundi 28 juin 2021 à Royal hôtel de Cotonou, un atelier de capitalisation des acquis de la première mandature de la CENA Permanente au Bénin.
L’objectif visé est de procéder à la validation du document de capitalisation élaboré par des consultants commis à cette tâche.
Comme une évaluation des sept années de mission de l’équipe du président Emmanuel Tiando, le rapport a été réalisé par deux professeurs de rang magistral. Il s’agit du Pr Issaga Kampo du Mali et du vice-doyen de la FADESP, Pr Hygin KakaÏ Glèlè.
« Durant sept année, la première mandature de la Cena permanente a accumulé des expériences diverses et a enregistré de nombreux acquis non seulement en matière de gestions électorales à travers l’organisation de six élections. Mais également en matière de collaboration avec toutes les parties prenantes au processus électoral », a fait savoir le président de la CENA, Emmanuel Tiando.
Ces acquis méritent d’être capitalisés dans l’optique de la recherche d’une amélioration constante de notre système électorale, a-t-il ajouté
« C’est pourquoi au moment où notre mandat tire à sa fin, nous avons jugé opportun de partager ces expériences et ces acquis avec toutes les parties prenantes dans la logique de leur capitalisation au bénéfice de la prochaine mandature qui entrera bientôt en fonction. » a expliqué le président Tiando.
« Cette évaluation va aider la francophonie à recenser les bonnes pratiques qui ont été enregistrés par le Bénin pour essayer de les dupliquer, et en les adaptant aussi à d’autres pays », a indiqué le représentant de l’Organisation Internationale de la Francophonie, Saïdou Kane.
Les travaux sont portés sur deux volets. Les consultants ont d’abord présenté le rapport élaboré. Ensuite, les participants ont apporté leur amendement. L’activité sera close par la présentation des recommandations.
Les cinq membres (commissaires) de cette première Cena permanente ont prêté serment le 2 juillet 2014 pour un mandat de sept ans qui s’achèvera le 13 juillet 2021.
DCOM/AP CENA

COMMUNIQUES

Publié le
Publié le
Publié le
Publié le
Publié le
Publié le
Publié le
Publié le
Publié le
Publié le

ARTICLES LES PLUS LUS

Sorry. No data so far.

ATELIER D’ÉVALUATION DE LA PRÉSIDENTIELLE DU 11 AVRIL 2021

Les membres de la Commission Electorale Nationale Autonome avec en tête le Président Emmanuel TIANDO ont démarré le mardi 25 mai 2021, l’évaluation du processus électoral de la présidentielle de avril 2021. L’atelier qui regroupe les parties prenantes au processus électoral se tient dans la ville de Parakou.
Tirer objectivement les leçons apprises et formuler des recommandations pertinentes à l’endroit de tous les acteurs concernés ; c’est là, l’objectif des travaux de l’atelier d’évaluation.
En effet, selon le président Emmanuel Tiando, « L’objectif poursuivi est de procéder à une lecture critique du cadre juridique de cette élection, de passer en revue toutes les phases de son déroulement, d’apprécier le rôle des acteurs impliqués et de formuler des recommandations utiles à une meilleure tenue des élections au Bénin, dans la transparence, la paix et la convivialité ».
DCOM-AP/CENA

COMMUNIQUES

Publié le
Publié le
Publié le
Publié le
Publié le
Publié le
Publié le
Publié le
Publié le
Publié le

ARTICLES LES PLUS LUS

Sorry. No data so far.

LES POINTS FOCAUX COMMUNAUX FORMES

A deux semaines du scrutin du 11 avril 2021, la Commission Electorale Nationale Autonome (CENA) a procédé à la formation des points focaux communaux. C’était ce samedi 27 mars à Bohicon.
Au total 81 points focaux communaux ont reçu la formation adéquate à leur mission. Pendant une journée, ils ont été formés à travers une panoplie de communications qui déterminent en clair leurs obligations dans le cadre du scrutin du 11 avril 2021.
Ils ont pour mission de porter assistance aux Coordonnateurs d’Arrondissement dans la commune où ils sont déployés. Aussi, ont-ils pour tâche la réception du matériel électoral au niveau du chef-lieu de la commune, la répartition du matériel électoral par arrondissement, la veille au niveau communal et de servir de relais entre la CENA et les Coordonnateurs d’Arrondissement.
C’est une importante mission de la république qu’ils doivent acquitter en toute honnêteté, a précisé le président de la CENA, Emmanuel TIANDO à l’ouverture de la formation. « Vous n’êtes pas membres des postes de vote, vous n’êtes pas coordonnateur et vous ne pouvez pas vous ingérez dans le processus électoral. Ce n’est pas votre mission » a-t-il ajouté. Pour lui, il leur est également interdit de donner des indications aux Coordonnateurs d’Arrondissement et aux Membres de Poste de Vote. Ils ne doivent non plus transportez les urnes, participez à la compilation des résultats, et user d’influence sur les Coordonnateurs sous prétexte qu’ils maitrisent mieux le terrain.
« En revanche à partir du moment où vous êtes impliqués dans le processus électoral, les sanctions prévues par le code électoral peuvent vous frapper par manquement, à commencer par une intrusion illégale dans le processus électoral » a insisté Emmanuel TIANDO qui a rappelé à chacun d’eux qu’à partir de leur nomination au poste de Point Focal Communal, ils deviennent automatiquement neutre sur le terrain et ne doivent plus participer à une action de campagne électorale.
Ces Points Focaux sont retenus par une décision de la plénière de la CENA ont une mission d’environ 10 jours et sont prioritairement originaires des communes dans lesquelles ils sont déployés.

D.COM-AP/CENA

COMMUNIQUES

Publié le
Publié le
Publié le
Publié le
Publié le
Publié le
Publié le
Publié le
Publié le
Publié le

ARTICLES LES PLUS LUS

Sorry. No data so far.

PRESIDENTIELLE AU BENIN : LA CEDEAO EN PHASE AVEC LES ACTIONS DE LA CENA

La délégation de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) au Bénin depuis mardi 23 mars a tenu une séance de travail le vendredi 26 mars avec les commissaires de la Commission Electorale Nationale Autonome (CENA) à son siège.
Après plus d’une heure d’échange, M. Emmanuel TIANDO (Président de la CENA) a indiqué que les discussions ont portées sur la préparation de la présidentielle.
La délégation de la CEDEAO conduite par M. Francis OKE a voulu s’enquérir des conditions dans lesquelles l’élection présidentielle du 11 avril est en train d’être préparée ; « Nous avons évoqué plusieurs sujets notamment les questions de sécurité, les questions relatives aux cartes électorales, mais également à la liste électorale… » a fait savoir le président de la CENA.
Pour lui, ils ont fait un tour d’horizon de l’ensemble des aspects du processus électoral et les questions qu’ils (observateurs CEDEAO) ont posées ont trouvé des réponses appropriées auprès des responsables de la CENA.
« La CENA nous a rassuré qu’elle est prête du point de vue formation, du point de vue déploiement du matériel et qu’elle est en train de prendre toutes les dispositions » a déclaré M. Francis OKE.
Pour les appréhensions qui fusent de partout pendant les périodes électorales, le chef de la délégation de la CEDEAO a fait savoir qu’il revient à l’autorité qui organise les élections de prendre ses responsabilités.
« Nous verrons le 11 avril si ceux qui ont des appréhensions ont raison ou non », a-t-il ajouté.
L’autre point important de cette séance est relatif à la mission de soutien des présidents des commissions électorales du Nigéria, du Burkina Faso et du Libéria, a annoncé M. Francis OKE.
A l’en croire, ces présidents de commission électorales seront au Bénin pour soutenir leur pairs de la CENA dans le cadre de l’organisation de cette élection présidentielle au Bénin.
Ils seront au Bénin dans le cadre d’une mission du réseau des commissions électorales d’Afriques de l’ouest dont la CENA du Bénin est un membre actif qui participe à toutes ses activités.
Notons que la CEDEAO a appuyé le Bénin dans le cadre de cette élection présidentielle par une contribution à la lutte contre la covid-19.

D.COM-AP/CENA

COMMUNIQUES

Publié le
Publié le
Publié le
Publié le
Publié le
Publié le
Publié le
Publié le
Publié le
Publié le

ARTICLES LES PLUS LUS

Sorry. No data so far.

Présidentielles du 11 avril 2021 : La CENA a reçu la liste électorale

Le Conseil d’orientation et de supervision de la Liste électorale permanente informatisée (Cos-Lépi) a remis la liste électorale à la Commission électorale nationale autonome (CENA) ce mercredi 10 février 2021. C’est une liste de 5.523.524 électeurs qui sont appelés à voter dans 7.860 centres dont 11 à l’étranger. 5.523.524 électeurs dont 45.543 Béninois de l’extérieur. Ce sont les électeurs inscrits sur la liste électorale que le Conseil d’orientation et de supervision de la Liste électorale permanente informatisée (Cos-Lépi) a remis à la Commission électorale nationale autonome.

Selon le président du Cos-Lépi, Gilbert BANGANA, la liste qu’il a transmise est le fruit des opérations d’apurement, de correction et de mise à jour du Fichier électoral national. Pour lui, ces électeurs son arrimés à 7.860 centres de vote dont 11 à l’extérieur. « En effet, l’enrôlement biométrique n’a pas pu se réaliser à l’extérieur du pays. Toutefois, les dispositions sont prises pour garantir le vote des Béninois de l’extérieur conformément à la nouvelle carte diplomatique du Bénin », a-t-il fait savoir en évoquant que cet effectif de la Lépi intègre les nouveaux inscrits et les nouveaux majeurs en référence à la date du scrutin de l’année 2021.

Après avoir reçu la liste électorale, le président de la CENA, Emmanuel TIANDO a adressé au nom de tous les commissaires, toutes leurs félicitations à l’équipe du Cos-Lépi pour le travail abattu. « Vous venez d’accomplir une mission patriotique et je sais que la nation vous en sera très reconnaissante » a-t-il ajouté. Pour le président TIANDO l’élaboration d’une liste électorale est une affaire de l’institution que constitue la Cos-Lépi. « La paternité de cette liste lui revient en premier et mieux ce n’est donc pas la CENA qui élabore la liste électorale. Elle ne fait que la recevoir pour l’utiliser. Par conséquent, je l’ai souvent dit si éventuellement il y avait des erreurs, des insuffisances, je ne dis pas de vous en prendre au Cos-Lépi mais tout au moins de ne pas incriminer celui qui n’est pas l’auteur de cette liste. De façon concrète, ça veut dire tout simplement que s’il y a des problèmes, n’importe quel citoyen peut s’adresser au Cos-Lépi. Et je suis certains qu’il trouvera satisfaction ou tout au plus la CENA ne sera tout simplement qu’un commissionnaire de celui qui se sentirait lésé » a ainsi précisé le président Emmanuel TIANDO.

DIRCOM-AP/CENA

COMMUNIQUES

Publié le
Publié le
Publié le
Publié le
Publié le
Publié le
Publié le
Publié le
Publié le
Publié le

ARTICLES LES PLUS LUS

Sorry. No data so far.

LA CENA RECOIT LE LIVRE BLANC DE LA PAIX DE LA JCI BENIN

Promotion de la paix en période électorale.

Attachée à la philosophie de son Père fondateur, la Jeune Chambre Internationale (JCI) a renouvelé son engagement à contribuer à l’enracinement de la paix surtout en période électorale. Elle a officiellement remis, ce vendredi 29 janvier 2021, le livre blanc de la paix à la Commission Electorale Nationale Autonome (CENA), dans le cadre de son projet « Promotion de la Paix en Période Electorale ». Au cours de la cérémonie de remise de ce livre blanc qui prône la paix, le directeur des projets Coslin DEGBEY a indiqué que cette activité qu’est couplé avec le lancement officiel du projet « Promotion de la Paix en Période électorale dénommé (3PE) » est la première parmi tant d’autres. Dans ce livre, a-t-il fait savoir, les candidats et leurs parrains laisseront des messages de paix dont ils se souviendront tout au long du processus électoral et qui guideront leurs propos, actes et comportements. Quant à Juste Wilfried AHOUANDJINOU, président national de la JCI 2021, par la remise de ce livre, lui et son équipe souhaitent que les candidats aux prochaines élections et leurs différents parrains ainsi que les acteurs politiques donnent l’exemple à la communauté. Et ce, en laissant s’exprimer toute la bonté de leur cœur, en gravant sur les pages de ce livre leur ferme volonté et leur engagement à ne penser tout au long du processus qu’au bien-être des populations et à la paix sociale. « La Jeune Chambre Internationale Bénin par ma voix vous rassure de son entière disponibilité à vous accompagner dans la réussite de votre mission », s’est-il ainsi adressé à la Commission Electorale Nationale Autonome.
Après avoir reçu le livre blanc de la paix qui sera mis à la disposition des candidats, la vice-présidente de la CENA, Geneviève BOKO NADJO, a dit toute la gratitude de l’institution en charge de l’organisation des élections à la Jeune Chambre Internationale Bénin. « Nous sommes heureux de recevoir ce jour le livre blanc de la paix, ce livre dans lequel nos différents candidats et hommes politiques pourront laisser un message au peuple béninois, un message venant de leur cœur et témoin de leur attachement à notre très chère et belle patrie », a-t-elle laissé entendre. En espérant que les candidats se prêteront volontiers à cet exercice, elle les a déjà invité à participer à ce projet chargé de responsabilités mais également d’honneurs. Signer ce livre sera le gage à œuvrer, à l’instauration d’un climat de paix tout au long du processus.
Elle a également profité de l’occasion pour rassurer l’ensemble du peuple béninois, que la CENA prend toutes les dispositions pour que l’ élection présidentielle d’Avril 2021 se déroulent sans embûche. a vice-présidente de la CENA, Geneviève BOKO NADJO n’a pas manqué d’inviter « chaque citoyen de ce pays à prioriser la paix, l’unité, la fraternité afin que nous sortions de ce scrutin plus grands, plus forts, plus matures et prêts à contribuer plus que par le passé au développement de notre cher et beau pays le Bénin ».

DIRCOM-AP/CENA

COMMUNIQUES

Publié le
Publié le
Publié le
Publié le
Publié le
Publié le
Publié le
Publié le
Publié le
Publié le

ARTICLES LES PLUS LUS

Sorry. No data so far.

RENCONTRE D’ECHANGES AVEC LES OSC ET LES MEDIAS

Dans le cadre de la série de rencontres avec toutes les parties prenantes au processus électoral, la Commission électorale nationale autonome (CENA) a échangé avec les Organisations de la société civile et les médias sur la conduite du processus électoral. Il a été également question pour la CENA de les situer sur leurs rôles et leurs responsabilités afin que la présidentielle du 11 avril 2021 se passe dans la paix, dans la totale quiétude et dans la transparence.
A l’ouverture, là Vice -présidente de la CENA, Geneviève BOKO NADJO a indiqué que cette rencontre dénote de la volonté de la CENA de partager avec les participants ce qu’elle fait et à quel niveau d’exécution de son calendrier elle se trouve. « S’il est constant que l’article 13 du code électoral désigne la CENA comme l’organe de gestion des élections, il n’en demeure pas moins vrai que ce défi ne pourra être relevé qu’avec la participation effective et efficiente de toutes les parties prenantes au processus électoral. » Ainsi, Mme NADJO a situé les organisations de la société civile et les médias sur l’obligation qu’ils ont d’aider à l’organisation d’une élection apaisées, transparentes et inclusives. C’est pourquoi, a-t-elle ajouté, il est important de repréciser les termes de la tacite collaboration en rappelant les rôles et responsabilités de chaque partie prenante. « Et, pourquoi pas de solliciter vos contribution pour améliorer ce que nous faisons. », a-t-elle informé.
Deux communications ont meublé les travaux avant les débats. Il s’agit de la première communication qu’a présentée le directeur technique Rufin Domingo. Il a nourri la connaissance des participants sur le calendrier électoral et de la liste des pièces à fournir pour la déclaration de candidature à l’élection présidentielle de 2021. La deuxième communication axée sur les « rôles et responsabilités des Osc et des médias dans le processus électoral » a été présentée par le Chargé de mission de la vice- présidente, Marino de Souza.
A la suite des communications, les participants ont soulevé certaines inquiétudes et préoccupations. Celles-ci ont été éclairées et prises en considération par la Vice-présidente Geneviève BOKO NADJO et le commissaire Abou ADAM SOULE.

DIRCOM-AP/CENA

COMMUNIQUES

Publié le
Publié le
Publié le
Publié le
Publié le
Publié le
Publié le
Publié le
Publié le
Publié le

ARTICLES LES PLUS LUS

Sorry. No data so far.

RENCONTRE DE LA CENA AVEC LES INSTITUTIONS, LES MINISTERES ET LE CORPS DIPLOMATIQUE

Chaque partie prenante fixée sur ses rôles et responsabilités

A la suite des partis politiques, la Commission électorale nationale autonome (CENA) a échangé, ce matin du mercredi 27 janvier 2021 avec les institutions, les ministères et le corps diplomatique.

Ils ont été informés de l’organisation de la présidentielle du 11 avril 2021 notamment le calendrier électoral, les différentes pièces à fournir par chaque duo de candidature. Aussi, ont-ils été entretenus sur leurs rôles et responsabilités pour le maintien de la paix et le respect des fondements démocratiques.
A l’entame de la rencontre, le président de la CENA, Emmanuel TIANDO a, en son nom et au nom de tous ses collègues commissaires, formulé les vœux de nouvel an aux participants. Il leur a rappelé que, comme en face des partis politiques, l’organisation d’une élection ne relève pas seulement de la responsabilité de la CENA. Pour lui, elle implique également les partis politiques, les institutions, les ministères ainsi que le corps diplomatique et à travers lui, les partenaires techniques et financiers. il a d’ailleurs profité de l’occasion pour les saluer pour leur accompagnement dans la préparation et le déroulement du scrutin. « Nous avons voulu échanger avec vous sur le niveau de préparation afin de recueillir vos observations et vos avis pour un processus électoral transparent et inclusif.
A sa suite, deux communications ont été présentées. La première relative à la présentation du calendrier électoral et la liste des pièces à fournir pour la déclaration de candidature à l’élection présidentielle de 2021. Celle-ci a été présenté par le directeur technique en charge de la logistique électorale, des affaires administratives, juridiques et de la sécurité, Rufin Domingo. Il est allé dans les détails du calendrier afin que les participants puissent bien cerner la motivation de chaque date. La deuxième communication présentée par le directeur technique adjoint Richard Dégbèko est porté sur « les rôles et responsabilités des institutions et ministères dans le processus électoral ». Dans sa présentation, il a précisé les rôles de responsabilités de chaque partie prenante aux élections. Pour lui, le Ministère de la Justice a l’obligation d’assurer la célérité dans la délivrance des pièces juridiques et la gestion des contentieux électoraux. Quant au ministère de l’intérieur et celui de la défense, ils assurent le respect des mesures barrières contre le Covid-19 et la sécurisation du scrutin. Dans sa communication, il a rappelé au corps diplomatique, la nécessité de ne pas apporter son appui à des associations qui œuvrent contre la paix et l’instabilité.
Après les différentes communications, les participants ont posé des questions et fait des propositions pour un scrutin transparent et inclusif. A chacune des questions, le président de la CENA, Emmanuel TIANDO, la Vice-présidente Geneviève BOKO NADJO et les cadres ont apporté des éclaircissements. Lesquels éclaircissements ont dissipé toutes les inquiétudes.

Pour mettre un terme à cette rencontre, le président de la Commission électorale nationale autonome a souhaité que chaque partie prenante au processus électoral joue bien le rôle qui est le sien.

DIRCOM-AP/CENA

COMMUNIQUES

Publié le
Publié le
Publié le
Publié le
Publié le
Publié le
Publié le
Publié le
Publié le
Publié le

ARTICLES LES PLUS LUS

Sorry. No data so far.