Présidentielles du 11 avril 2021 : La CENA a reçu la liste électorale

Le Conseil d’orientation et de supervision de la Liste électorale permanente informatisée (Cos-Lépi) a remis la liste électorale à la Commission électorale nationale autonome (CENA) ce mercredi 10 février 2021. C’est une liste de 5.523.524 électeurs qui sont appelés à voter dans 7.860 centres dont 11 à l’étranger. 5.523.524 électeurs dont 45.543 Béninois de l’extérieur. Ce sont les électeurs inscrits sur la liste électorale que le Conseil d’orientation et de supervision de la Liste électorale permanente informatisée (Cos-Lépi) a remis à la Commission électorale nationale autonome.

Selon le président du Cos-Lépi, Gilbert BANGANA, la liste qu’il a transmise est le fruit des opérations d’apurement, de correction et de mise à jour du Fichier électoral national. Pour lui, ces électeurs son arrimés à 7.860 centres de vote dont 11 à l’extérieur. « En effet, l’enrôlement biométrique n’a pas pu se réaliser à l’extérieur du pays. Toutefois, les dispositions sont prises pour garantir le vote des Béninois de l’extérieur conformément à la nouvelle carte diplomatique du Bénin », a-t-il fait savoir en évoquant que cet effectif de la Lépi intègre les nouveaux inscrits et les nouveaux majeurs en référence à la date du scrutin de l’année 2021.

Après avoir reçu la liste électorale, le président de la CENA, Emmanuel TIANDO a adressé au nom de tous les commissaires, toutes leurs félicitations à l’équipe du Cos-Lépi pour le travail abattu. « Vous venez d’accomplir une mission patriotique et je sais que la nation vous en sera très reconnaissante » a-t-il ajouté. Pour le président TIANDO l’élaboration d’une liste électorale est une affaire de l’institution que constitue la Cos-Lépi. « La paternité de cette liste lui revient en premier et mieux ce n’est donc pas la CENA qui élabore la liste électorale. Elle ne fait que la recevoir pour l’utiliser. Par conséquent, je l’ai souvent dit si éventuellement il y avait des erreurs, des insuffisances, je ne dis pas de vous en prendre au Cos-Lépi mais tout au moins de ne pas incriminer celui qui n’est pas l’auteur de cette liste. De façon concrète, ça veut dire tout simplement que s’il y a des problèmes, n’importe quel citoyen peut s’adresser au Cos-Lépi. Et je suis certains qu’il trouvera satisfaction ou tout au plus la CENA ne sera tout simplement qu’un commissionnaire de celui qui se sentirait lésé » a ainsi précisé le président Emmanuel TIANDO.

DIRCOM-AP/CENA

Déclarations de candidatures à la présidentielle du 11 avril 2021

20 dossiers enregistrés à la CENA

Conformément à la constitution béninoise révisée, au code électoral et au calendrier électoral, la Commission Electorale Nationale Autonome (CENA) a ouvert son registre d’enregistrement des déclarations de candidature à la présidentielle du 11 avril 2021, du 1er au 04 février 2021 à minuit.
A la clôture de cette opération, la CENA a enregistré 20 dossiers de déclaration de candidatures.
Dans une déclaration de presse après la fermeture du portail de l’institution, le président de la CENA, Emmanuel TIANDO a fait noter que pour ces déclarations de candidatures qui ont été notées, certains se sont présentés en duo et d’autres sans colistiers. Pour lui, il y a des déclarations qui ne comportent pas de parrainage. Quant à la recevabilité de ces déclarations de candidatures, le président TIANDO a fait savoir que ces dossiers seront soumis à l’examen après lequel il sera notifié aux candidats les insuffisances qui ont été relevées à leur déclaration de candidature. A charge pour eux de remédier à ces insuffisances dans les 72h qui suivront la réception de ces lettres de notification, a prévenu le président de la Commission Electorale Nationale Autonome.
Selon ses dires, il a donné cette déclaration de presse pour tenir informer de l’évolution du processus, et ce, en attendant un point de presse qui apportera tous les détails afférents aux dossiers acheminés à la CENA.
Au terme de cet exercice, le président de la Commission Electorale Nationale Autonome (CENA) Emmanuel TIANDO a saisi cette occasion pour exprimer aux professionnels des médias la grande reconnaissance de la CENA pour leur patience et leur accompagnement permanent.

DIRCOM-AP/CENA

LA CENA RECOIT LE LIVRE BLANC DE LA PAIX DE LA JCI BENIN

Promotion de la paix en période électorale.

Attachée à la philosophie de son Père fondateur, la Jeune Chambre Internationale (JCI) a renouvelé son engagement à contribuer à l’enracinement de la paix surtout en période électorale. Elle a officiellement remis, ce vendredi 29 janvier 2021, le livre blanc de la paix à la Commission Electorale Nationale Autonome (CENA), dans le cadre de son projet « Promotion de la Paix en Période Electorale ». Au cours de la cérémonie de remise de ce livre blanc qui prône la paix, le directeur des projets Coslin DEGBEY a indiqué que cette activité qu’est couplé avec le lancement officiel du projet « Promotion de la Paix en Période électorale dénommé (3PE) » est la première parmi tant d’autres. Dans ce livre, a-t-il fait savoir, les candidats et leurs parrains laisseront des messages de paix dont ils se souviendront tout au long du processus électoral et qui guideront leurs propos, actes et comportements. Quant à Juste Wilfried AHOUANDJINOU, président national de la JCI 2021, par la remise de ce livre, lui et son équipe souhaitent que les candidats aux prochaines élections et leurs différents parrains ainsi que les acteurs politiques donnent l’exemple à la communauté. Et ce, en laissant s’exprimer toute la bonté de leur cœur, en gravant sur les pages de ce livre leur ferme volonté et leur engagement à ne penser tout au long du processus qu’au bien-être des populations et à la paix sociale. « La Jeune Chambre Internationale Bénin par ma voix vous rassure de son entière disponibilité à vous accompagner dans la réussite de votre mission », s’est-il ainsi adressé à la Commission Electorale Nationale Autonome.
Après avoir reçu le livre blanc de la paix qui sera mis à la disposition des candidats, la vice-présidente de la CENA, Geneviève BOKO NADJO, a dit toute la gratitude de l’institution en charge de l’organisation des élections à la Jeune Chambre Internationale Bénin. « Nous sommes heureux de recevoir ce jour le livre blanc de la paix, ce livre dans lequel nos différents candidats et hommes politiques pourront laisser un message au peuple béninois, un message venant de leur cœur et témoin de leur attachement à notre très chère et belle patrie », a-t-elle laissé entendre. En espérant que les candidats se prêteront volontiers à cet exercice, elle les a déjà invité à participer à ce projet chargé de responsabilités mais également d’honneurs. Signer ce livre sera le gage à œuvrer, à l’instauration d’un climat de paix tout au long du processus.
Elle a également profité de l’occasion pour rassurer l’ensemble du peuple béninois, que la CENA prend toutes les dispositions pour que l’ élection présidentielle d’Avril 2021 se déroulent sans embûche. a vice-présidente de la CENA, Geneviève BOKO NADJO n’a pas manqué d’inviter « chaque citoyen de ce pays à prioriser la paix, l’unité, la fraternité afin que nous sortions de ce scrutin plus grands, plus forts, plus matures et prêts à contribuer plus que par le passé au développement de notre cher et beau pays le Bénin ».

DIRCOM-AP/CENA

RENCONTRE D’ECHANGES AVEC LES OSC ET LES MEDIAS

Dans le cadre de la série de rencontres avec toutes les parties prenantes au processus électoral, la Commission électorale nationale autonome (CENA) a échangé avec les Organisations de la société civile et les médias sur la conduite du processus électoral. Il a été également question pour la CENA de les situer sur leurs rôles et leurs responsabilités afin que la présidentielle du 11 avril 2021 se passe dans la paix, dans la totale quiétude et dans la transparence.
A l’ouverture, là Vice -présidente de la CENA, Geneviève BOKO NADJO a indiqué que cette rencontre dénote de la volonté de la CENA de partager avec les participants ce qu’elle fait et à quel niveau d’exécution de son calendrier elle se trouve. « S’il est constant que l’article 13 du code électoral désigne la CENA comme l’organe de gestion des élections, il n’en demeure pas moins vrai que ce défi ne pourra être relevé qu’avec la participation effective et efficiente de toutes les parties prenantes au processus électoral. » Ainsi, Mme NADJO a situé les organisations de la société civile et les médias sur l’obligation qu’ils ont d’aider à l’organisation d’une élection apaisées, transparentes et inclusives. C’est pourquoi, a-t-elle ajouté, il est important de repréciser les termes de la tacite collaboration en rappelant les rôles et responsabilités de chaque partie prenante. « Et, pourquoi pas de solliciter vos contribution pour améliorer ce que nous faisons. », a-t-elle informé.
Deux communications ont meublé les travaux avant les débats. Il s’agit de la première communication qu’a présentée le directeur technique Rufin Domingo. Il a nourri la connaissance des participants sur le calendrier électoral et de la liste des pièces à fournir pour la déclaration de candidature à l’élection présidentielle de 2021. La deuxième communication axée sur les « rôles et responsabilités des Osc et des médias dans le processus électoral » a été présentée par le Chargé de mission de la vice- présidente, Marino de Souza.
A la suite des communications, les participants ont soulevé certaines inquiétudes et préoccupations. Celles-ci ont été éclairées et prises en considération par la Vice-présidente Geneviève BOKO NADJO et le commissaire Abou ADAM SOULE.

DIRCOM-AP/CENA

RENCONTRE DE LA CENA AVEC LES INSTITUTIONS, LES MINISTERES ET LE CORPS DIPLOMATIQUE

Chaque partie prenante fixée sur ses rôles et responsabilités

A la suite des partis politiques, la Commission électorale nationale autonome (CENA) a échangé, ce matin du mercredi 27 janvier 2021 avec les institutions, les ministères et le corps diplomatique.

Ils ont été informés de l’organisation de la présidentielle du 11 avril 2021 notamment le calendrier électoral, les différentes pièces à fournir par chaque duo de candidature. Aussi, ont-ils été entretenus sur leurs rôles et responsabilités pour le maintien de la paix et le respect des fondements démocratiques.
A l’entame de la rencontre, le président de la CENA, Emmanuel TIANDO a, en son nom et au nom de tous ses collègues commissaires, formulé les vœux de nouvel an aux participants. Il leur a rappelé que, comme en face des partis politiques, l’organisation d’une élection ne relève pas seulement de la responsabilité de la CENA. Pour lui, elle implique également les partis politiques, les institutions, les ministères ainsi que le corps diplomatique et à travers lui, les partenaires techniques et financiers. il a d’ailleurs profité de l’occasion pour les saluer pour leur accompagnement dans la préparation et le déroulement du scrutin. « Nous avons voulu échanger avec vous sur le niveau de préparation afin de recueillir vos observations et vos avis pour un processus électoral transparent et inclusif.
A sa suite, deux communications ont été présentées. La première relative à la présentation du calendrier électoral et la liste des pièces à fournir pour la déclaration de candidature à l’élection présidentielle de 2021. Celle-ci a été présenté par le directeur technique en charge de la logistique électorale, des affaires administratives, juridiques et de la sécurité, Rufin Domingo. Il est allé dans les détails du calendrier afin que les participants puissent bien cerner la motivation de chaque date. La deuxième communication présentée par le directeur technique adjoint Richard Dégbèko est porté sur « les rôles et responsabilités des institutions et ministères dans le processus électoral ». Dans sa présentation, il a précisé les rôles de responsabilités de chaque partie prenante aux élections. Pour lui, le Ministère de la Justice a l’obligation d’assurer la célérité dans la délivrance des pièces juridiques et la gestion des contentieux électoraux. Quant au ministère de l’intérieur et celui de la défense, ils assurent le respect des mesures barrières contre le Covid-19 et la sécurisation du scrutin. Dans sa communication, il a rappelé au corps diplomatique, la nécessité de ne pas apporter son appui à des associations qui œuvrent contre la paix et l’instabilité.
Après les différentes communications, les participants ont posé des questions et fait des propositions pour un scrutin transparent et inclusif. A chacune des questions, le président de la CENA, Emmanuel TIANDO, la Vice-présidente Geneviève BOKO NADJO et les cadres ont apporté des éclaircissements. Lesquels éclaircissements ont dissipé toutes les inquiétudes.

Pour mettre un terme à cette rencontre, le président de la Commission électorale nationale autonome a souhaité que chaque partie prenante au processus électoral joue bien le rôle qui est le sien.

DIRCOM-AP/CENA

RENCONTRE AVEC LES PARTIS POLITIQUES ET LES CANDIDATS

Présidentielle du 11 avril 2021

La CENA a éclairé les zones d’ombres des partis politiques

La transparence qui règne dans l’organisation des élections au Bénin depuis l’installation de la CENA permanente sous le leadership du président Emmanuel TIANDO n’est plus à démontrer. Afin d’informer toutes les parties prenantes à l’organisation de la présidentielle du 11 avril 2021, la Cena a entrepris une série de rencontre d’échanges au début de cette semaine. Ce mardi 26 janvier 2021, elle était face aux partis politiques avec lesquels l’échange a été franc et sans tabous.
A l’entame, le président Emmanuel TIANDO a expliqué les tenants et aboutissants de cette rencontre. Pour lui, c’est le moment de leur expliquer de fond en comble le calendrier électoral, les pièces à fournir par chaque duo de candidature ainsi que leurs rôles et responsabilités. Il a rappelé aux partis politiques que le processus électoral n’est pas l’affaire de la CENA seule. Mais plutôt celle de l’ensemble des partis politiques et de tous les acteurs intervenant dans l’organisation qui doivent pleinement jouer leur rôle. Dans cette chaine, les partis politiques sont au premier rang, a indiqué le président en justifiant que c’est la raison pour laquelle cette série de rencontre a débuté avec eux. Il a, pour finir, insisté sur leurs observations, leurs inquiétudes et d’éventuelles propositions ; lesquelles seront les bienvenues. A sa suite les cadres techniques notamment le directeur technique en charge de la logistique électorale, des affaires administratives, juridiques et de la sécurité, Ruffin DOMINGO et son adjoint Richard DEGBEKO ont présenté deux communications. Lesquelles communications ont dévoilé et apporté de la lumière sur le calendrier électoral, les différentes pièces à présenter par chaque duo de candidature puis sur les rôles et responsabilités des partis politiques et des candidats dans le processus électoral.
Après les communications, les partis politiques ont cherché à comprendre les points d’ombre auxquelles le président de la CENA, Emmanuel TIANDO, la Vice-présidente, Geneviève BOKO NADJO ainsi que d’autres cadres ont apporté plus d’éclaircissement.
Il faut noter que les partis de la mouvance et de l’opposition étaient tous présents.

DIRCOM-AP/CENA

ACCREDITATION DES OBSERVATEURS – ELECTION PRESIDENTIELLE DU 11 AVRIL 2021