M.Geneviève NADJO

VICE-PRÉSIDENTE

COMMUNIQUES

Publié le
Publié le
Publié le
Publié le

20 dossiers enregistrés à la CENA

Conformément à la constitution béninoise révisée, au code électoral et au calendrier électoral, la Commission Electorale Nationale Autonome (CENA) a ouvert son registre d’enregistrement des déclarations de candidature à la présidentielle du 11 avril 2021, du 1er au 04 février 2021 à minuit.
A la clôture de cette opération, la CENA a enregistré 20 dossiers de déclaration de candidatures.
Dans une déclaration de presse après la fermeture du portail de l’institution, le président de la CENA, Emmanuel TIANDO a fait noter que pour ces déclarations de candidatures qui ont été notées, certains se sont présentés en duo et d’autres sans colistiers. Pour lui, il y a des déclarations qui ne comportent pas de parrainage. Quant à la recevabilité de ces déclarations de candidatures, le président TIANDO a fait savoir que ces dossiers seront soumis à l’examen après lequel il sera notifié aux candidats les insuffisances qui ont été relevées à leur déclaration de candidature. A charge pour eux de remédier à ces insuffisances dans les 72h qui suivront la réception de ces lettres de notification, a prévenu le président de la Commission Electorale Nationale Autonome.
Selon ses dires, il a donné cette déclaration de presse pour tenir informer de l’évolution du processus, et ce, en attendant un point de presse qui apportera tous les détails afférents aux dossiers acheminés à la CENA.
Au terme de cet exercice, le président de la Commission Electorale Nationale Autonome (CENA) Emmanuel TIANDO a saisi cette occasion pour exprimer aux professionnels des médias la grande reconnaissance de la CENA pour leur patience et leur accompagnement permanent.

DIRCOM-AP/CENA

Publié le
Publié le
Publié le
Publié le
Publié le

M.Emmanuel TIANDO

PREDIDENT

COMMUNIQUES

Publié le
Publié le
Publié le
Publié le

20 dossiers enregistrés à la CENA

Conformément à la constitution béninoise révisée, au code électoral et au calendrier électoral, la Commission Electorale Nationale Autonome (CENA) a ouvert son registre d’enregistrement des déclarations de candidature à la présidentielle du 11 avril 2021, du 1er au 04 février 2021 à minuit.
A la clôture de cette opération, la CENA a enregistré 20 dossiers de déclaration de candidatures.
Dans une déclaration de presse après la fermeture du portail de l’institution, le président de la CENA, Emmanuel TIANDO a fait noter que pour ces déclarations de candidatures qui ont été notées, certains se sont présentés en duo et d’autres sans colistiers. Pour lui, il y a des déclarations qui ne comportent pas de parrainage. Quant à la recevabilité de ces déclarations de candidatures, le président TIANDO a fait savoir que ces dossiers seront soumis à l’examen après lequel il sera notifié aux candidats les insuffisances qui ont été relevées à leur déclaration de candidature. A charge pour eux de remédier à ces insuffisances dans les 72h qui suivront la réception de ces lettres de notification, a prévenu le président de la Commission Electorale Nationale Autonome.
Selon ses dires, il a donné cette déclaration de presse pour tenir informer de l’évolution du processus, et ce, en attendant un point de presse qui apportera tous les détails afférents aux dossiers acheminés à la CENA.
Au terme de cet exercice, le président de la Commission Electorale Nationale Autonome (CENA) Emmanuel TIANDO a saisi cette occasion pour exprimer aux professionnels des médias la grande reconnaissance de la CENA pour leur patience et leur accompagnement permanent.

DIRCOM-AP/CENA

Publié le
Publié le
Publié le
Publié le
Publié le

Partenaires

COMMUNIQUES

Publié le
Publié le
Publié le
Publié le

20 dossiers enregistrés à la CENA

Conformément à la constitution béninoise révisée, au code électoral et au calendrier électoral, la Commission Electorale Nationale Autonome (CENA) a ouvert son registre d’enregistrement des déclarations de candidature à la présidentielle du 11 avril 2021, du 1er au 04 février 2021 à minuit.
A la clôture de cette opération, la CENA a enregistré 20 dossiers de déclaration de candidatures.
Dans une déclaration de presse après la fermeture du portail de l’institution, le président de la CENA, Emmanuel TIANDO a fait noter que pour ces déclarations de candidatures qui ont été notées, certains se sont présentés en duo et d’autres sans colistiers. Pour lui, il y a des déclarations qui ne comportent pas de parrainage. Quant à la recevabilité de ces déclarations de candidatures, le président TIANDO a fait savoir que ces dossiers seront soumis à l’examen après lequel il sera notifié aux candidats les insuffisances qui ont été relevées à leur déclaration de candidature. A charge pour eux de remédier à ces insuffisances dans les 72h qui suivront la réception de ces lettres de notification, a prévenu le président de la Commission Electorale Nationale Autonome.
Selon ses dires, il a donné cette déclaration de presse pour tenir informer de l’évolution du processus, et ce, en attendant un point de presse qui apportera tous les détails afférents aux dossiers acheminés à la CENA.
Au terme de cet exercice, le président de la Commission Electorale Nationale Autonome (CENA) Emmanuel TIANDO a saisi cette occasion pour exprimer aux professionnels des médias la grande reconnaissance de la CENA pour leur patience et leur accompagnement permanent.

DIRCOM-AP/CENA

Publié le
Publié le
Publié le
Publié le
Publié le

NIGERIA

Don de Véhicules au Bénin pour les élections !

Le géant voisin de l’Est du Bénin apporte une contribution logistique à la bonne organisation du scrutin présidentiel du dimanche 06 mars prochain. Le Nigeria a fait don de 15 voitures et 100 motos à la Commission électorale nationale autonome (CENA).

L’ambassadeur du Nigeria à la République du Bénin, Lawrence Obisakin, lors de la cérémonie de remise intervenue le samedi 27 février 2016 au siège de la CENA à Cotonou, a salué les efforts du président Muhammadu Buhari à affirmer le leadership du Nigeria en Afrique. Il s’agit du don de 15 véhicules Hilux et 100 motos à la CENA la Commission électorale indépendante du Bénin par le Nigeria.

Le diplomate a déclaré que les dons ont été faits malgré les défis financiers auxquels fait face le Nigeria. « Nous savons que le Nigeria traverse une période de conjoncture économique, cependant, notre président, dans sa sagesse, en dépit des difficultés économiques, a pu être sensible aux besoins du Bénin. Le président Buhari, dans sa sagesse, a été en mesure de trouver un moyen d’aider un pays qui a besoin de beaucoup plus d’aide, » a-t-il dit.

Le Secrétaire permanent du Ministère des Affaires étrangères, Bulus Lolo, a également félicité M. Buhari, en disant qu’il avait donné une visibilité aux contributions du Nigeria aux pays africains depuis son accession au pouvoir.
En réponse, le Président de la CENA, Emmanuel Tiando, a salué le soutien du Nigeria au Bénin, en tout temps, en disant que le don aiderait l’institution chargée de l’organisation des élections au Bénin dans l’amélioration de ses performances.

« La qualité de la relation entre le Nigeria est démontré par les réunions fréquentes qui existent entre les deux pays « , a fait savoir Emmanuel Tiando

COMMUNIQUES

Publié le
Publié le
Publié le
Publié le

20 dossiers enregistrés à la CENA

Conformément à la constitution béninoise révisée, au code électoral et au calendrier électoral, la Commission Electorale Nationale Autonome (CENA) a ouvert son registre d’enregistrement des déclarations de candidature à la présidentielle du 11 avril 2021, du 1er au 04 février 2021 à minuit.
A la clôture de cette opération, la CENA a enregistré 20 dossiers de déclaration de candidatures.
Dans une déclaration de presse après la fermeture du portail de l’institution, le président de la CENA, Emmanuel TIANDO a fait noter que pour ces déclarations de candidatures qui ont été notées, certains se sont présentés en duo et d’autres sans colistiers. Pour lui, il y a des déclarations qui ne comportent pas de parrainage. Quant à la recevabilité de ces déclarations de candidatures, le président TIANDO a fait savoir que ces dossiers seront soumis à l’examen après lequel il sera notifié aux candidats les insuffisances qui ont été relevées à leur déclaration de candidature. A charge pour eux de remédier à ces insuffisances dans les 72h qui suivront la réception de ces lettres de notification, a prévenu le président de la Commission Electorale Nationale Autonome.
Selon ses dires, il a donné cette déclaration de presse pour tenir informer de l’évolution du processus, et ce, en attendant un point de presse qui apportera tous les détails afférents aux dossiers acheminés à la CENA.
Au terme de cet exercice, le président de la Commission Electorale Nationale Autonome (CENA) Emmanuel TIANDO a saisi cette occasion pour exprimer aux professionnels des médias la grande reconnaissance de la CENA pour leur patience et leur accompagnement permanent.

DIRCOM-AP/CENA

Publié le
Publié le
Publié le
Publié le
Publié le

ECES

Avec l’appui de l’ECES,la CENA forme des acteurs électoraux sur la gestion des conflits en période électorale.
La Commission électorale nationale autonome (Cena) en partenariat avec le Centre européen d’appui électoral (ECES) a organisé du 11 au 13 avril 2016 un séminaire de formation sur le leadership et la gestion des conflits électoraux. Avaient pris part à la session des membres de la Cena, des représentants de la société civile et autres acteurs du processus électoral au Bénin. L’objectif était de renforcer les capacités de ces acteurs en matière de leadership et leur fournir les outils nécessaires pour la gestion des conflits durant une période électorale.

Pour Josep Coll, chef de la délégation de l’Union européenne au Bénin, il s’agissait aussi de permettre aux agents électoraux de capitaliser les expériences acquises au cours des derniers mois où le Bénin a organisé trois élections à savoir les communales et les législatives de 2015 puis l’élection présidentielle de 2016. Le diplomate a particulièrement insisté sur le rôle de la communication et des réseaux sociaux durant cette période électorale.

« Cette formation nous a aussi permis de savoir que dans pareil travail, pour réussir un processus électoral il faut avoir une vision commune, il faut regarder dans la même direction », a reconnu Fatoumatou Batoko-Zossou, membre de la société civile et présidente de la Plateforme électorale des organisations de la société civile lors de la présidentielle de mars 2016.

Satisfaits de la formation, les participants qui sont repartis avec des attestations, des outils et matériels pour gérer d’autres élections ont manifesté le voeu de voir l’expérience se répéter. En effet, cette session de formation marque la fin de l’appui technique du Ceae à la Cena pour le compte de l’élection présidentielle de 2016.

COMMUNIQUES

Publié le
Publié le
Publié le
Publié le

20 dossiers enregistrés à la CENA

Conformément à la constitution béninoise révisée, au code électoral et au calendrier électoral, la Commission Electorale Nationale Autonome (CENA) a ouvert son registre d’enregistrement des déclarations de candidature à la présidentielle du 11 avril 2021, du 1er au 04 février 2021 à minuit.
A la clôture de cette opération, la CENA a enregistré 20 dossiers de déclaration de candidatures.
Dans une déclaration de presse après la fermeture du portail de l’institution, le président de la CENA, Emmanuel TIANDO a fait noter que pour ces déclarations de candidatures qui ont été notées, certains se sont présentés en duo et d’autres sans colistiers. Pour lui, il y a des déclarations qui ne comportent pas de parrainage. Quant à la recevabilité de ces déclarations de candidatures, le président TIANDO a fait savoir que ces dossiers seront soumis à l’examen après lequel il sera notifié aux candidats les insuffisances qui ont été relevées à leur déclaration de candidature. A charge pour eux de remédier à ces insuffisances dans les 72h qui suivront la réception de ces lettres de notification, a prévenu le président de la Commission Electorale Nationale Autonome.
Selon ses dires, il a donné cette déclaration de presse pour tenir informer de l’évolution du processus, et ce, en attendant un point de presse qui apportera tous les détails afférents aux dossiers acheminés à la CENA.
Au terme de cet exercice, le président de la Commission Electorale Nationale Autonome (CENA) Emmanuel TIANDO a saisi cette occasion pour exprimer aux professionnels des médias la grande reconnaissance de la CENA pour leur patience et leur accompagnement permanent.

DIRCOM-AP/CENA

Publié le
Publié le
Publié le
Publié le
Publié le

PNUD

PNUD : Appui à l’élection présidentielle de 2016 pour une alternance pacifique et démocratique au Bénin

Décompte des voix à un bureau de vote au second tour de l’élection présidentielle (Photo: PNUD Bénin)
Les Béninois viennent d’élire Monsieur Patrice Talon, Président de la République, pour les cinq prochaines années. Cette élection présidentielle dont le 1er tour a eu lieu le 6 mars et le second tour le 20 mars 2016 marque un tournant décisif pour la démocratie béninoise.

Comme par le passé, le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) a apporté son appui technique et financier à cette élection présidentielle. Une équipe d’experts a assisté la Commission Electorale Nationale Autonome (CENA), principal organe de gestion des élections, pour mettre en œuvre la planification, le suivi & évaluation, la formation et la logistique. Le PNUD a fourni également un appui pour l’acquisition de matériels sensibles, notamment de l’encre indélébile (28 000 flacons) et les scellés sécurisés pour les urnes (390 000), destiné à couvrir le premier et le second tour du scrutin, le tout pour un montant global de 386 811 730 Fcfa (environ 700 000 dollars US).

Le PNUD a apporté aussi un soutien financier à la Plateforme Electorale des organisations de la société civile, pour la mise en place de la case de veille électorale, un dispositif d’observation citoyen, qui a contribué à la tenue d’une élection libre, transparente et pacifique. Cet appui à la société civile a permis de renforcer son rôle dans la sensibilisation des électeurs, l’observation et la médiation. Les données observées sur le terrain ont pu être analysées et des réponses rapides ont pu être apportées.

A cet effet, 600 observateurs électoraux des organisations de la société civile (OSC) ont été formés et déployés indépendamment pour observer le scrutin grâce à l’appui du PNUD. Quelques 2 450 observateurs ont été pris en charge par d’autres partenaires, notamment l’Union Européenne, l’Open Society Initiative for West Africa (OSIWA), l’Agence suisse pour le développement et la coopération, et l’Ambassade des Etats-Unis.

En 2015, le PNUD avait déjà joué un rôle important dans l’organisation des élections législatives, qui ont permis d’élire les 83 députés – dont 7 femmes – siégeant depuis mai 2015 à l’Assemblée Nationale, et des élections municipales, communales et locales du 28 juin 2015. Cet appui du PNUD au processus électoral de 2015 est évalué à plus de 100 millions Fcfa, soit environ 200 000 dollars US.

COMMUNIQUES

Publié le
Publié le
Publié le
Publié le

20 dossiers enregistrés à la CENA

Conformément à la constitution béninoise révisée, au code électoral et au calendrier électoral, la Commission Electorale Nationale Autonome (CENA) a ouvert son registre d’enregistrement des déclarations de candidature à la présidentielle du 11 avril 2021, du 1er au 04 février 2021 à minuit.
A la clôture de cette opération, la CENA a enregistré 20 dossiers de déclaration de candidatures.
Dans une déclaration de presse après la fermeture du portail de l’institution, le président de la CENA, Emmanuel TIANDO a fait noter que pour ces déclarations de candidatures qui ont été notées, certains se sont présentés en duo et d’autres sans colistiers. Pour lui, il y a des déclarations qui ne comportent pas de parrainage. Quant à la recevabilité de ces déclarations de candidatures, le président TIANDO a fait savoir que ces dossiers seront soumis à l’examen après lequel il sera notifié aux candidats les insuffisances qui ont été relevées à leur déclaration de candidature. A charge pour eux de remédier à ces insuffisances dans les 72h qui suivront la réception de ces lettres de notification, a prévenu le président de la Commission Electorale Nationale Autonome.
Selon ses dires, il a donné cette déclaration de presse pour tenir informer de l’évolution du processus, et ce, en attendant un point de presse qui apportera tous les détails afférents aux dossiers acheminés à la CENA.
Au terme de cet exercice, le président de la Commission Electorale Nationale Autonome (CENA) Emmanuel TIANDO a saisi cette occasion pour exprimer aux professionnels des médias la grande reconnaissance de la CENA pour leur patience et leur accompagnement permanent.

DIRCOM-AP/CENA

Publié le
Publié le
Publié le
Publié le
Publié le

Union Européenne (UE)

L’UE appuie le bon déroulement des élections présidentielles de 2016 au Bénin
L’Union européenne (UE) intervient de plusieurs manières afin d’appuyer le Bénin dans le rendez-vous démocratique important que constituent ces élections présidentielles.

En premier lieu, l’UE appuie les opérations électorales de la Commission électorale nationale autonome (CENA) en lui fournissant, depuis le 20 janvier 2016, une assistance technique. Mise en œuvre par ECES (European Center for Electoral Support), cette mission d’assistance technique soutient la CENA dans sa mission, notamment pour les activités de communication et de sensibilisation, ainsi que de formation.

D’autre part, en réponse à l’invitation du Président de la République, une mission d’expertise électorale (MEE) de l’Union européenne séjourne actuellement à Cotonou. La mission est composée de trois experts chargés d’analyser les différentes phases du processus électoral et rencontrera à cet effet de nombreux interlocuteurs. Cette mission est indépendante, neutre, n’intervient pas dans le processus et s’abstient de communication publique.

Enfin, l’Union européenne appuie la Plateforme électorale des organisations de la société civile du Bénin et permet ce faisant d’accroître la présence d’observateurs de la société civile pendant les élections.

COMMUNIQUES

Publié le
Publié le
Publié le
Publié le

20 dossiers enregistrés à la CENA

Conformément à la constitution béninoise révisée, au code électoral et au calendrier électoral, la Commission Electorale Nationale Autonome (CENA) a ouvert son registre d’enregistrement des déclarations de candidature à la présidentielle du 11 avril 2021, du 1er au 04 février 2021 à minuit.
A la clôture de cette opération, la CENA a enregistré 20 dossiers de déclaration de candidatures.
Dans une déclaration de presse après la fermeture du portail de l’institution, le président de la CENA, Emmanuel TIANDO a fait noter que pour ces déclarations de candidatures qui ont été notées, certains se sont présentés en duo et d’autres sans colistiers. Pour lui, il y a des déclarations qui ne comportent pas de parrainage. Quant à la recevabilité de ces déclarations de candidatures, le président TIANDO a fait savoir que ces dossiers seront soumis à l’examen après lequel il sera notifié aux candidats les insuffisances qui ont été relevées à leur déclaration de candidature. A charge pour eux de remédier à ces insuffisances dans les 72h qui suivront la réception de ces lettres de notification, a prévenu le président de la Commission Electorale Nationale Autonome.
Selon ses dires, il a donné cette déclaration de presse pour tenir informer de l’évolution du processus, et ce, en attendant un point de presse qui apportera tous les détails afférents aux dossiers acheminés à la CENA.
Au terme de cet exercice, le président de la Commission Electorale Nationale Autonome (CENA) Emmanuel TIANDO a saisi cette occasion pour exprimer aux professionnels des médias la grande reconnaissance de la CENA pour leur patience et leur accompagnement permanent.

DIRCOM-AP/CENA

Publié le
Publié le
Publié le
Publié le
Publié le

test

COMMUNIQUES

Publié le
Publié le
Publié le
Publié le

20 dossiers enregistrés à la CENA

Conformément à la constitution béninoise révisée, au code électoral et au calendrier électoral, la Commission Electorale Nationale Autonome (CENA) a ouvert son registre d’enregistrement des déclarations de candidature à la présidentielle du 11 avril 2021, du 1er au 04 février 2021 à minuit.
A la clôture de cette opération, la CENA a enregistré 20 dossiers de déclaration de candidatures.
Dans une déclaration de presse après la fermeture du portail de l’institution, le président de la CENA, Emmanuel TIANDO a fait noter que pour ces déclarations de candidatures qui ont été notées, certains se sont présentés en duo et d’autres sans colistiers. Pour lui, il y a des déclarations qui ne comportent pas de parrainage. Quant à la recevabilité de ces déclarations de candidatures, le président TIANDO a fait savoir que ces dossiers seront soumis à l’examen après lequel il sera notifié aux candidats les insuffisances qui ont été relevées à leur déclaration de candidature. A charge pour eux de remédier à ces insuffisances dans les 72h qui suivront la réception de ces lettres de notification, a prévenu le président de la Commission Electorale Nationale Autonome.
Selon ses dires, il a donné cette déclaration de presse pour tenir informer de l’évolution du processus, et ce, en attendant un point de presse qui apportera tous les détails afférents aux dossiers acheminés à la CENA.
Au terme de cet exercice, le président de la Commission Electorale Nationale Autonome (CENA) Emmanuel TIANDO a saisi cette occasion pour exprimer aux professionnels des médias la grande reconnaissance de la CENA pour leur patience et leur accompagnement permanent.

DIRCOM-AP/CENA

Publié le
Publié le
Publié le
Publié le
Publié le

Institutions et réformes électorales : Pourquoi la CENA est née d’une fausse évidence

L’interview accordée à la presse béninoise par Richard Boni Ouorou, expert en stratégie politique, portant sur les institutions et les réformes électorales, avait suscité la réaction du Dr Fidèle Sonon, consultant en management des élections dans la parution du 18 juin 2018 du quotidien  »La Dépêche ».

Ce dernier remettait en cause une partie des arguments développées dans l’interview. Richard Boni Ouorou revient à la charge pour apporter des précisions. Ma dernière interview consacrée aux institutions et aux réformes électorales a suscité plusieurs réactions. Au titre de ces dernières il y a celle, non moins remarquable, du Dr Fidèle Sonon. Je considère sa tribune comme une contribution majeure pour la réinstauration d’une culture de débat intellectuel fort absente ces dernières années dans l’espace public béninois.

Sa réaction et celles de plusieurs autres personnes m’obligent à devoir apporter davantage de précisions à mes propos. Lui comme d’autres ont estimé à tort que je préconisais le retour à l’organisation des élections par l’administration publique. Dans l’exercice auquel j’étais confronté, à savoir une interview, je ne me suis contenté, en fonction des questions posées, à établir un diagnostic. J’entends dans les lignes qui suivent non seulement approfondir ce diagnostic mais également offrir ce qui peut être considéré comme des pistes de solutions.

Je souhaite apporter deux préalables pour éviter toute confusion à l’avenir. Le premier relève de la thèse que je soutiens en ce qui concerne la Commission électorale nationale autonome (Céna). Ma thèse est la suivante : les raisons pour lesquelles l’organisation des élections a été retirée à l’administration publique sont toujours de mises dans le fonctionnement de la Céna. Il ne saurait en être autrement du fait du contexte général dans lequel cette structure fonctionne. Mon second préalable est la détermination de ce contexte général à travers quatre postulats : 1- Les acteurs politiques se prêtent une méfiance réciproque ; 2- Cette méfiance se traduit entre autres par une volonté de contrôler les mécanismes électoraux pour s’assurer la victoire électorale ; 3- Cette volonté de contrôler les élections s’expriment au travers d’une inflation institutionnelle et législative ; 4- La vie politique au Bénin est caractérisée par la démission. Les acteurs politiques ne veulent en effet pas remplir le rôle qui est le leur.

COMMUNIQUES

Publié le
Publié le
Publié le
Publié le

20 dossiers enregistrés à la CENA

Conformément à la constitution béninoise révisée, au code électoral et au calendrier électoral, la Commission Electorale Nationale Autonome (CENA) a ouvert son registre d’enregistrement des déclarations de candidature à la présidentielle du 11 avril 2021, du 1er au 04 février 2021 à minuit.
A la clôture de cette opération, la CENA a enregistré 20 dossiers de déclaration de candidatures.
Dans une déclaration de presse après la fermeture du portail de l’institution, le président de la CENA, Emmanuel TIANDO a fait noter que pour ces déclarations de candidatures qui ont été notées, certains se sont présentés en duo et d’autres sans colistiers. Pour lui, il y a des déclarations qui ne comportent pas de parrainage. Quant à la recevabilité de ces déclarations de candidatures, le président TIANDO a fait savoir que ces dossiers seront soumis à l’examen après lequel il sera notifié aux candidats les insuffisances qui ont été relevées à leur déclaration de candidature. A charge pour eux de remédier à ces insuffisances dans les 72h qui suivront la réception de ces lettres de notification, a prévenu le président de la Commission Electorale Nationale Autonome.
Selon ses dires, il a donné cette déclaration de presse pour tenir informer de l’évolution du processus, et ce, en attendant un point de presse qui apportera tous les détails afférents aux dossiers acheminés à la CENA.
Au terme de cet exercice, le président de la Commission Electorale Nationale Autonome (CENA) Emmanuel TIANDO a saisi cette occasion pour exprimer aux professionnels des médias la grande reconnaissance de la CENA pour leur patience et leur accompagnement permanent.

DIRCOM-AP/CENA

Publié le
Publié le
Publié le
Publié le
Publié le

Suppression de la CENA au Bénin : C’est une intoxication selon Jean-Michel Abimbola

La suppression de la Commission électorale nationale autonome (Cena) n’est pas à l’ordre du jour. Cette institution qui est chargée de l’organisation des élections au Bénin devra être renforcée, au lieu de subir une suppression d’après le député du bloc de la majorité parlementaire Jean-Michel Abimbola de passage sur l’émission Zone franche de Canal 3 ce dimanche 04 mars 2018.
C’est une intoxication, a-t-il clamé, disant que cette option n’est pas envisageable. « On ne va pas supprimer la Cena. C’est un Label béninois », a martelé Jean-Michel Abimbola. Il fait savoir qu’ils sont là pour renforcer l’institution et pour lui donner plus de moyen. « Pourquoi voulez-vous qu’on supprime ce label ? », s’est-il demandé.

COMMUNIQUES

Publié le
Publié le
Publié le
Publié le

20 dossiers enregistrés à la CENA

Conformément à la constitution béninoise révisée, au code électoral et au calendrier électoral, la Commission Electorale Nationale Autonome (CENA) a ouvert son registre d’enregistrement des déclarations de candidature à la présidentielle du 11 avril 2021, du 1er au 04 février 2021 à minuit.
A la clôture de cette opération, la CENA a enregistré 20 dossiers de déclaration de candidatures.
Dans une déclaration de presse après la fermeture du portail de l’institution, le président de la CENA, Emmanuel TIANDO a fait noter que pour ces déclarations de candidatures qui ont été notées, certains se sont présentés en duo et d’autres sans colistiers. Pour lui, il y a des déclarations qui ne comportent pas de parrainage. Quant à la recevabilité de ces déclarations de candidatures, le président TIANDO a fait savoir que ces dossiers seront soumis à l’examen après lequel il sera notifié aux candidats les insuffisances qui ont été relevées à leur déclaration de candidature. A charge pour eux de remédier à ces insuffisances dans les 72h qui suivront la réception de ces lettres de notification, a prévenu le président de la Commission Electorale Nationale Autonome.
Selon ses dires, il a donné cette déclaration de presse pour tenir informer de l’évolution du processus, et ce, en attendant un point de presse qui apportera tous les détails afférents aux dossiers acheminés à la CENA.
Au terme de cet exercice, le président de la Commission Electorale Nationale Autonome (CENA) Emmanuel TIANDO a saisi cette occasion pour exprimer aux professionnels des médias la grande reconnaissance de la CENA pour leur patience et leur accompagnement permanent.

DIRCOM-AP/CENA

Publié le
Publié le
Publié le
Publié le
Publié le